Qui sème l'égalité récolte la confiance...

En choisissant la confiance comme thème de travail pour 2017, les membres du réseau Happy Men Share More ont voulu éclairer la convergence qu’ils expérimentent entre les conditions qui favorisent l’égalité entre hommes et femmes et celles qui permettent d’établir la confiance dans leurs équipes.

Ils se disaient : « Si nous arrivons à faire comprendre à nos dirigeants que l’égalité hommes-femmes est un puissant générateur de confiance dans les équipes, nous bénéficierons d’un bien meilleur soutien ; il nous sera aussi beaucoup plus facile de convaincre d’autres managers de rejoindre Happy Men Share More. Et si de nouveaux cercles se créent, l’égalité progressera plus vite, et la confiance grandira encore... »

En réalité, égalité professionnelle et confiance ont bel et bien partie liée, une partie au goût de liberté et d’unité. Elle s’ancre dans un ensemble de petits déplacements intérieurs vécus par chaque manager, rendus possibles par la force d’un sujet universel, vieux comme le monde, mais tout neuf aux yeux de celui qui veut bien se laisser transformer. En voici les leviers...

Levier de confiance n°1 : le changement de regard qui libère l’énergie

Bien posé, le sujet de l’égalité hommes-femmes passionne les managers. Il les éclaire sur eux-mêmes, sur l’entreprise, sur la société ; il suscite une vraie curiosité intellectuelle et fait expérimenter le plaisir d’une réflexion transformante ; il autorise à mettre en cause, calmement et avec objectivité, les fonctionnements les plus habituels et les moins discutés ; il ouvre avec bienveillance à un questionnement sur des enjeux essentiels : place du travail dans la vie, hiérarchies personnelles, sens. C’est un sujet qui, très légitimement, met en mouvement les managers, autorise une façon neuve de regarder le travail, et donne confiance pour transformer.

Levier de confiance n°2 : la liberté personnelle qui fonde l’authenticité

Avec le sujet de l’égalité hommes-femmes, les managers se confrontent au poids de leurs propres schémas culturels et questionnent les normes collectives de comportement professionnel. Ils apprennent à se libérer des enjeux sclérosants de l’image à donner, à hiérarchiser leurs enjeux d’articulation vie professionnelle - vie privée et à mettre en cause des pratiques d’entreprise coutumières mais contreproductives.

Dans ces petites conquêtes de liberté personnelle, ils ancrent un leadership plus authentique, capable de faire droit à leurs besoins personnels et ceux de leurs équipes. Cette authenticité est un puissant ferment de confiance.

Levier de confiance n°3 : liberté d’expression et marges de manœuvre

La confiance se développe dans un environnement où chacun a la liberté d’exprimer ses contraintes personnelles sans que cela remette en cause la capacité à remplir sa mission et la qualité de son travail.

Elle se développe quand les équipes ont la latitude d’introduire dans leur fonctionnement les assouplissements qui, sans nuire à la performance collective, permettent à chacun de dégager les marges de souplesse dont il a individuellement besoin.

Cela paraît tout simple, mais cela nécessite de dépasser les représentations ancrées qui associent beaucoup trop souvent confiance et présence, motivation et disponibilité, engagement et soumission ou encore pouvoir et contrôle. Ce sont ces représentations limitantes que l’égalité hommes-femmes permet de débusquer, ouvrant à des pratiques et comportements plus confiants.

Levier de confiance n°4 : l’unité d’intérêts entre hommes et femmes

Pour le réseau Happy Men Share More, relever le défi de l’égalité hommes-femmes revient à construire, dans l’entreprise et la société, les conditions qui permettront aux hommes comme aux femmes de travailler de manière engagée tout en répondant à leurs besoins essentiels de vie privée.

Posée ainsi, cette approche formule une communauté d’intérêts entre hommes et femmes, qui seule permet de dépasser les résistances traditionnelles. Elle génère de la cohésion en démasquant les ressorts d’une culture de rivalité qui oppose insidieusement hommes et femmes au lieu de les réunir autour de leurs intérêts communs. Ce faisant, l’entreprise démontre sa volonté d’un double projet de développement des personnes et de ses activités, fondement de la confiance et de l’engagement de ses collaborateurs.

Le cercle Happy Men Share More : lieu où s’amorce le cercle vertueux égalité-confiance

Les cercles Happy Men Share More sont des espaces de confiance et d’empathie, qui permettent ces petits déplacements intimes qui ouvrent à une nouvelle liberté. On y expérimente un autre regard sur les membres du cercle et sur soi-même, condition de la confiance envers l’autre. En miroir, se voir reconnu conforte la confiance en soi. Libres, unis et motivés par la perspective d’agir pour un progrès à la fois personnel, professionnel et de société, les membres du réseau sont en capacité d’innover : en semant l’égalité, ils récolteront la confiance et réciproquement.

On l’a compris, parce qu’elle est libératrice et unificatrice, l’égalité hommes-femmes est intrinsèquement génératrice de confiance. L’objet même du réseau Happy Men Share More est de permettre aux managers et cadres dirigeants de faire, dans les cercles, une expérience fondatrice de liberté et d’unité. Ils y découvrent que le sujet de l’égalité les concerne personnellement et professionnellement ; par un dialogue bienveillant, sans tabou ni jugement, ils en apprivoisent la complexité ; ils se laissent enrichir par l’expérience des autres et accueillent leurs propres limites et incohérences.